Territoire Découverte Municipalité Annuaire
Choisissez une rubrique
DECOUVERTE

Exposition permanente

Exposition permanente - Cliquez sur la photo pour l'agrandirLangensoultzbach et sa région se sont fortement développées au temps de la Gaule romaine. A la population autochtone se mêlent des immigrés en provenance du Midi de la Gaule, de la Vallée du Rhône et plus particulièrement de Lugdunum (Lyon).

fanum - Cliquez sur la photo pour l'agrandir Langensoultzbach possède son fanum (temple gallo-romain) dédié à Mercure. Abandonnés au moment de la christiannisation du territoire, des stèles et autres vestiges en provenance du sanctuaire trouvent leur place dans le choeur et la nef de l'église paroissiale.
C'est là que Jean-Daniel SCHOEPFLIN "historiographe du roy de France Louis XV" les découvre. Il décrivit un Mercure et une association Mercure-Rosermerta dans son fameux ouvrage Alsatia Illustrata édité en 1751.

Au lendemain de la démolition de l'église en 1844, on trouve "un autel à quatre Dieux au haut du mur de clôture du cimetière et les bas-reliefs scellés dans le mur au-dessus de l'autel" selon le Dictionnaire topographique historique et statistique du Haut et du Bas-Rhin publié en 1865. A cette occasion l'auteur regrette la disparition d'une Vénus qui était "ce qu'il y avait de plus parfait".

Cinq stèles sont ensuite encastrées dans le mur de soutènement en contrebas de l'église. Intempéries et salpêtre les menacent et, en 1986, elles vont être mises à l'abri.


"Dieux, déesses et sanctuaires
des Vosges du Nord"


Ouvert tous les dimanches et jours fériés
du 1er juin au 30 septembre
de 14h30 à 17h30
Visites guidées pour groupes, toute l'année
sur réservation au 03 88 09 31 01
organisées par l'Association de Sauvegarde du Patrimoine de Langensoultzbach

Cette exposition fait partie du réseau des musées du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord (menu "Visiter", rubrique "Les sites", puis "Musées")

Visites guidées en 2014

«Circuit de découverte du village» : Dimanche 15 Juin et 14 Septembre par Freddy MEYER. Départ au parking de l'école - rue de Nehwiller à 14h30

«Musée» : Dimanche 13 Juillet, 15 Août et 7 Septembre par Jean-Claude RICHAUD. Départ à 15h devant le musée (chapelle attenante à l'Eglise)


maquettes - Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Recherchant des équivalences de fonctions, les gaulois assimilent des dieux gaulois à des divinités romaines. Mercure est le plus honoré.

carte - Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Les trouvailles archéologiques ont été répertoriées sur une carte, ce qui permet de se rendre compte de l'importance des cultes pratiqués dans les Vosges du Nord.

Chapelle - Cliquez sur la photo pour l'agrandir
L'ancienne chapelle catholique, restaurée et aménagée, accueille désormais ces stèles traitées (déminéralisation) et restaurées, ainsi que la base de la colonne de Jupiter.

A ces vestiges, tous classés Monuments Historiques en 1979, s'ajoutent des vues d'éléments archéologiques découverts à Langensoultzbach et conservés au Musée Archéologique de Strasbourg.

Ensemble, ces témoins font partie de la présente exposition permanente de Langensoultzbach destinée à évoquer une période lointaine, où cohabitaient dans notre région et dans la pax romana, Dieux et Déesses...

mur images - Cliquez sur la photo pour l'agrandir Dans une gaule romaine qui ne nous a laissé aucun texte concernant la vie et les croyances des hommes, c'est aux formes "jaillies des amours profondes de la matière et de l'intelligence" que nous devons le secret du passé.
Elie Faure


Mercure - Cliquez sur la photo pour l'agrandirBas-relief représentant Mercure portant sur sa tête le pétase (chapeau à larges bords ornés d'ailes), autour du cou un torque (collier), sur une épaule un mantelet, dans un bras une bourse et dans une main un caducée (baguette surmontée de deux ailerons et autour de laquelle s'enroulent deux serpents).


Mercure - Cliquez sur la photo pour l'agrandir Mercure
, le dieu le plus représenté en Gaule, est chaussé de sandales ailées.
Il porte la bourse de la main droite, la main gauche s'appuie sur un caducée.

Eribante - Cliquez sur la photo pour l'agrandirReprésentation d'un dieu, peut-être celui des enfers, Eribante.
Il tient un sceptre. Sur sa tête, il porte une couronne.

 

 

 

Maquette de maison gauloise (ferme du 2e siècle), évocation d’une partie du site archéologique du Wasserwald où les visiteurs peuvent découvrir les soubassements de fermes et enclos de l'époque (au-dessus de Stambach - Saverne), avec la colonne de Jupiter
maison gauloise - Cliquez sur la photo pour l'agrandir

chaudron de Gundestrup - Cliquez sur la photo pour l'agrandirChaudron de Gundestrup - Cliquez sur la photo pour l'agrandirChaudron de Gundestrup :

Des figures présentent à l’extérieur des bustes de Dieux et Déesses, à l’intérieur des scènes dans lesquelles Dieux et Déesses ont le rôle principal. Certains y voient Cernunnos, Taranis ou encore Teutatès.
Le chaudron est exécuté en vermeil repoussé et les motifs traduisent une culture celtique, spécifiquement gauloise.
Chaudron fabriqué sans doute dans le Nord de la Gaule, peut-être dans un des centres religieux, au Ie siècle avant J.C. (Musée National de Copenhague)

Tribans - Cliquez sur la photo pour l'agrandirTribans :
Figuration d’un dieu masculin barbu debout dans une niche, de face, coiffé d’une couronne à 3 pointes. Il porte une tunique et un manteau agrafé du côté droit. Dans sa main, le Dieu porte une hampe pouvant se terminer par un fer de lance. A sa gauche, il y avait un objet difficilement identifiable qui pourrait avoir été un arc ou un bouclier.
Ce dieu Tribanti, comme l'annonce l'inscription déchiffrée avec peine, pourrait être une figuration originale de Mars. Cette stèle est unique en Gaule.


Mercure et Maia - Cliquez sur la photo pour l'agrandirBas-relief représentant le couple de divinités Mercure et Rosermerta (ou Maia), debout, de face, dans une niche rectangulaire. Mercure est coiffé du pétase. Il porte un manteau sur l’épaule et le bras gauche. Maia est vêtue d’une tunique et d’un manteau. Chacun tient une bourse bien remplie et un caducée, attributs principaux de Mercure en tant que Dieu du commerce et de la richesse.
Maia est une très ancienne déesse celtique appelée Rosemerta de l’autre côté des Vosges, chez les Médiomatriques, les Trévires et les Lingons. Nommée Maia en Alsace et au Palatinat, elle est aussi une divinité de la mythologie grecque.
Elle est souvent représentée avec une patère (coupe), une corne d'abondance ou une corbeille de fruits.

stèle des 4 Dieux - Cliquez sur la photo pour l'agrandirLa stèle des 4 dieux :
Le bloc constituait le soubassement d'une colonne présentant à son sommet le dieu Jupiter en cavalier brandissant la foudre pour la jetter sur la terre afin de la fructifier, et foulant aux pieds de son cheval un géant anguipède.
Sur la base de la colonne, on identifie : Junon, Hercule, Mercure et Minerve.
Le monument complet est évoqué par une belle reconstitution en éléments métalliques.

Dans les Vosges du Nord, les "colonnes de Jupiter" constituent, avec les stèles de Mercure, les principaux monuments religieux.
Ces monuments sont en général placés aux carrefours routiers importants et près des sanctuaires.

Hercule - Cliquez sur la photo pour l'agrandir Hercule
Dieu barbu, une peau de lion sur l’épaule gauche, il s’appuyait probablement de la main droite sur une masse.
Mercure
Le Dieu est coiffé du pétase ailé, un manteau sur l’épaule gauche. De la main droite, il tient une bourse et de l’autre main un caducée.
Mercure - Cliquez sur la photo pour l'agrandir
Junon - Cliquez sur la photo pour l'agrandir Junon
La déesse est debout, drapée et voilée. Elle sacrifie de la main droite sur un autel dont il ne reste que des traces. Sur l’épaule gauche, on distingue un paon.
Minerve
La Déesse est casquée et drapée. De la main droite, elle tient une lance, de l’autre main, un bouclier. A la hauteur de son épaule gauche, on devine une chouette.
Minerve - Cliquez sur la photo pour l'agrandir
Vosegus - Cliquez sur la photo pour l'agrandirVosegus, dieu forestier et chasseur :
Vosegus est dans l'antiquité à la fois le nom des Vosges est celui du dieu tutélaire de ce massif.
Ici le Dieu est vêtu d’une tunique et d’un manteau agrafé sur l’épaule droite. Il est chaussé de bottines.

Vosegus - Cliquez sur la photo pour l'agrandirSur son bras gauche, il porte un marcassin qui pourrait représenter le jeune dieu celtique Teutatès ; une association relevant d’un mythe de conciliation instauré par le clergé gaulois. Le Dieu porte en bandoulière un arc et un carquois. A ses pieds, à droite, on devine un chien à l’instar de Silvanus. Il est accompagné d’un petit autel.
inscription funéraire - Cliquez sur la photo pour l'agrandirInscription funéraire de la fin du IIe siècle :

« A, Attius Silvinus surnomé Eglectus et à Attiola son épouse et à Silvestre son fils qui vécut 16 ans et à Léa sa bru, au défunt Lanus, leur petit-fils Silvinus Victor pour lui-même et les siens (a fait ce monument). »
Silvinus Victor était probablement un officier des légions romaines.
 
haut de page
envoyer un email au webmaster
  Recherche
Plan du site