Territoire Découverte Municipalité Annuaire
Choisissez une rubrique
ECONOMIE
Langensoultzbach est un village traditionnellement tourné vers l'agriculture et plus spécifiquement l'élevage.
Les commerçants et les artisans étaient nombreux, surtout dans la première moitié du 20e siècle.
  Aujourd'hui, la vie économique a bien changé, et si la forêt représente encore une source de revenus pour la commune, les carrières de grès ne sont plus exploitées, mis à par une.


Commerce et artisanat

Du début du siècle, jusque dans les années 50, le commerce et l'artisanat étaient florissants à Langensoultzbach. Les commerces étaient liées à l'activité agricole et satisfaisaient les besoins alimentaires des habitants.

On recensait :

Restaurant à la Couronne - cliquez sur la photo pour l'agrandir 5 restaurants : Hôtel-Restaurant "Belle-France" où l'on organisait après 1945 des soirées de "Kinnes" (cinéma) et des bals, Restaurant "A la Couronne" (Lobstein-Ballis), Restaurant "Au lion", Restaurant Ehrstein, Restaurant "A l'arbre vert"

3 boulangeries : avec les restaurants "Au lion" et Ehrstein (ce dernier était le dernier boulanger en activité, jusqu'au début des années 80) et la boulangerie Michel

1 boucherie : en 1925, la boucherie Keller a été reprise par Henri Stoeckel, maître boucher, qui employait 23 personnes en 1950 dans sa fabrique de salami. A la retraite de M. Stoeckel, M. Kellert repris la même activité jusqu'à la fin des années 70

Epicerie Sadal - cliquez sur la photo pour l'agrandir

4 épiceries : Rue principale : Epicerie Jacob Beck, Epicerie Sadal, Epicerie Neuhard et Rue des Montagnes : Epicerie Schneider
Il s'agissait de véritables lieux d'échanges et de rencontres.

Epicerie Schneider - cliquez sur la photo pour l'agrandir




Il y avait également : le tailleur de pierres Eber, le charpentier rue des Montagnes, le tailleur Georges Goerich, le plâtrier Raymond Dapp, la sage-femme Mme Catherine Erckert, la garage Charles Suss…

Les artisans-charrons, maréchaux-ferrants, vouturiers… disparurent avec le déclin et la mutation de l'agriculture.
La forge Walther fonctionna jusque dans les années 80.

Le moulin Lobstein, impasse Jacques, qui date d'avant la révolution, possède toujours à ce jour ses installations hydrauliques.

Aujourd'hui, si les commerces ont fermé leurs portes, de nombreux services sont proposés dans la commune.
De même, plusieurs entreprises liées principalement au travail du bois ou à la construction, existent à Langensoultzbach.

Mais, la majorité de la population active de la commune ne travaille pas au village.
La plupart sont employés en Allemagne (Daimler-Benz, Michelin…), d'autres dans une des 4 usines De Dietrich qui sont implantées à proximité (Reichshoffen, Niederbronn, Mertzwiller, Zinswiller).

   
kit graphique
haut de page
envoyer un email au webmaster
  Recherche
Plan du site